Rangiroa : hébergement, visites et activités, on vous dit tout !

Rangiroa, large de 30 km et longue de 80 km, est le deuxième plus grand Atoll dans le monde. Snorkellers et plongeurs adorent profiter de l’immense lagon de cette île des Tuamotou, pendant que les motu offrent des échappées individuelles.

Hébergement chez des particuliers ou en bungalows-hôtels

Côté hébergement, cette minime France Ultramarine aux tendances de petites agglomérations lacustres, à 1 h de vol de Tahiti, permet aux voyageurs de résider dans des pensions de famille, question de se faire une opinion sur la vie des Français expatriés ou locaux.

Le tourisme, particulièrement le tourisme de plongée, demeure la principale activité de l’île. De ce fait, il est facile de trouver des endroits plus présentables, avec la présence d’hôtel à Rangiroa, et d’une vingtaine de pensions de famille.

Maitia et Kia Ora Resort & Spa restent les seuls espaces d’hébergement arrimés aux exigences internationales. Le Raira Lagon Hotel, géré par un Français, possède une dizaine de bungalows plus intimes faisant face au lagon. Le Coconut Lodge et le Relai de Joséphine offrent au touriste un confort typiquement « chambre d’hôtes » comme bungalows chics.

Du côté de la pension de famille Pension Bounty (image ci-dessous), Alain et Muriel sauront vous accueillir chaleureusement à quelques mètres seulement de la mer, pour profiter au maximum des effluves marins et de l’atmosphère apaisante qui s’en dégage.

En allant chez Puana et Moana, vous trouvez un motu isolé avec un décor paradisiaque, le confort en moins, mais le séjour inoubliable. En fait, la présence du vieux sage Puana Tamaehu, véritable force de la nature, spécialiste en navigation traditionnelle et du mana, aide à mieux appréhender les Polynésiens.

Les merveilles qui vous attendent

La première curiosité consiste à se servir d’un vélo et se rendre sur la route pour regarder et saluer les pêcheurs. L’Atoll possède également une ferme perlière appelée Gauguin’s Pearl parmi les 400 qu’on dénombre en Polynésie.

La balade se poursuit à la baie d’élevage des huîtres, où il est possible d’apprivoiser les techniques d’élevage. Mieux, une particularité de Rangiroa, c’est son vin de corail. Particulièrement blanc, ce vin minéral provient des vignobles plantés dans un motu isolé et se consomme en soirée comme apéritif ou durant son dîner.

Il est temps d’aller examiner les profondeurs de la mer. Dans cet endroit silencieux qu’on appelle Rangiroa, l’océan seul constitue une attraction complète. Le ressac lancinant de la houle qui heurte le banc des coraux est la preuve ultime que pour mieux assimiler la vie sur un Atoll, il faut voguer sur ses eaux. La manière simple pour rallier cet endroit est de prendre un partenaire référencé, direction un motu esseulé.

Plus facile à dire qu’à faire. Comptez 1 h de navigation, au minimum, afin de parcourir le lagon et arriver auprès des ultimes récifs sud. En prenant comme guide ceux de Pa’ati Excursions, vous y arrivez sans stress.

Avant le début du voyage, ils vous conduisent à la passe de Tiputa. Tous les matins, est offerte une danse des dauphins. Dans une ambiance folle, une chorégraphie claire et entièrement ordonnée, jaillissent de l’eau les marsouins qui vont et viennent au rythme des courants et des vagues. Un spectacle ahurissant pour tout novice.