Les 3 raisons de choisir la Guadeloupe pour passer Noël en famille

L’archipel de la Guadeloup est depuis longtemps une destination très appréciée par les français pour passer les mois d’hiver. Mais ce n’est pas toujours le réflexe premier quand on parle des vacances de fin d’année en famille. Pourtant, passer les réveillons de noel ou jour de l’an sous les palmiers et les pieds dans l’eau à de quoi séduire. Voici quelques raisons de plus de choisir la Guadeloupe pour déballer les cadeaux.

Un voyage vraiment facile à organiser !

Quoi de plus simple que d’aller en Guadeloupe depuis la métropole.
Région française des Dom Tom, les Antilles ne demandent pas de passeport, pas de vaccination ou déclarations particulières. Une fois sur place, pas de barrière de la langue et pas de problème de change. Vous êtes en France mais avec une température ambiante de 28 degrés et des cocotiers à la place des sapins.

Se rendre en Guadeloupe est aussi très facile, avec de très nombreux vols depuis Paris mais aussi depuis certaines villes de province ou capitales limitrophes, comme depuis Bruxelles, la solution la plus économique du moment.

Louer une villa pieds dans l’eau du lagon

Quand on prévoit un déplacement en Guadeloupe, le choix de l’hébergement est toujours crucial.C’est encore plus vrai quand on part en famille et à Noël. Il faut pouvoir satisfaire tout le monde, dans un cadre agréable, et assez grand pour profiter des fêtes et du climat.
Mais qui dit fêtes de fin d’année dit aussi repas de réveillon et soirée cadeaux.
Pour cela, plutôt que d’opter pour les hôtels classiques avec les contraintes des horaires ( petit déjeuner et dîner par exemple) il est vivement conseillé de se tourner vers la location de villa.

Dans la région de Saint François, des domaines comme les célèbres Villa du lagon de Saint François proposent de louer de superbes maisons de prestige, avec piscine, spa, jardins exotiques et plage privée. Ces locations de villas de 4, 5 ou 6 chambres permettent de loger toute la famille dans des conditions parfaites pour passer les fêtes tous ensemble.

Des paysages à couper le souffle

Oui, vous connaissez déjà les “clichés” de la Guadeloupe : plages de sable fin,lagon translucides, cocotiers bordant les plages etc..

Mais la Guadeloupe sait offrir bien plus que cela ( ce qui serait déjà bien suffisant, nous sommes d’accord). Car l’île papillon possède aussi un arrière pays riche, qui permettra d’opter chaque jour entre plage de rêves et découverte de forêt tropicale.

Parmi les immanquable, il faut absolument découvrir les célèbres chutes d’eau dont les plus célèbres sont celles du Carbet ou la Cascade Paradis. À faire aussi, la randonnée vers le Pic de la Soufrière (un peu long pour les très jeunes enfants).

Découvrir une autre culture

Partir dans les Antilles, c’est aussi aller à la découverte d’une nouvelle culture . Les créoles seront fiers de vous faire découvrir cette façon de vivre, avec une cuisine épicée et riche qui devrait ravir les plus grands.

C’est aussi des célébrations de noël différentes à découvrir en famille avec le célèbre “ Chanté Nwel” et le “ Nwel Kakado”. Pour ceux qui changeront d’année sur place, le jour de l’an en Guadeloupe est suivi par le “ ben démarré”, sorte de detox créole de début d’année.

Saint François, des activités pour tous !

Pendant la semaine de vacances, vous pourrez aussi profiter de très nombreuses activités.
Si vous avez opté pour les locations évoquées plus haut, le lagon de saint François propose tellement de possibilités qu’il sera difficile de tout faire. Paradis des sports nautiques comme la planche à voile, le kitesurf ou le surf, le lagon permet aussi l’initiation à la plongée sous marine.

À proximité immédiate, le golf de Saint François permet aux amateurs de la petite balle blanche un parcours très agréable sous les cocotiers.

La marina de Saint François regorge quand à elles de petites boutiques créoles où il est recommandé de découvrir les différents rhum de la région ( avec modération et sans véhicule bien sûr !)

Depuis Saint François, il est aussi possible de partir en bateau pour découvrir les îles comme Marie Galante ou la Désirade.

Visiter une capitale : 4 méthodes originales pour ne pas faire le touriste

Vous souhaitez vivre une expérience insolite en visitant une capitale ? La première chose à faire est de ne pas vous comporter comme un touriste pour vivre l’effet de surprise. Dans cet article, vous découvrirez 4 méthodes originales pour visiter une ville autrement.

Laissez le hasard vous guider

Pour ne pas vous comporter comme un touriste lors de votre visite dans la capitale, on vous conseille de laisser le hasard vous guider durant vos séjours. Pour ce faire, ne réservez aucun service d’accueil pour votre arrivée, que ce soit l’hébergement ou les programmes de visite.

Utilisez une trottinette électrique

Pour vivre une expérience unique, on vous suggère de vous balader à bord d’une trottinette électrique dans la capitale. En effet, l’utilisation de ce moyen de transport vous permet de faufiler dans les ruelles et les quartiers difficiles d’accès. De plus, vous pourrez mieux explorer la ville à bord d’une trottinette que dans un moyen de transport classique. Cela vous évite aussi les embouteillages qui pourront vous faire perdre des heures lors de visite.

Faire de l’auto-stop expérimental

Faire de l’autostop expérimental vous permet de sortir du programme habituel des touristes. L’objectif est de voir à quel endroit votre pouce peut vous mener dans la capitale. Cela vous permet également de faire la connaissance d’une personne totalement inconnue. Toutefois, on vous déconseille de faire l’autostop durant la nuit pour votre sécurité.

Profitez de la capitale durant la nuit

Les touristes ont l’habitude de visiter la capitale pour découvrir les monuments historiques pendant la journée. Pour ne pas faire le tourisme, partez à l’aventure avec vos amis la nuit et profitez des lumières qui font le charme de la capitale. Vous pourrez aussi vous confondre avec les jeunes branchés de la ville dans les boites de nuit et les discothèques. Suivez ces conseils et vous découvrirez la capitale d’un autre œil.

Organiser un voyage d’affaire aux USA

Les États-Unis d’Amérique constituent une destination très prisée des touristes, mais aussi des hommes d’affaires, de par ses richesses culturelles, historiques et économiques. Si vous y allez pour des raisons professionnelles, il vous est conseillé d’effectuer quelques démarches, afin de vous assurer un agréable séjour. En effet, les formalités d’entrées sur le sol américain sont de plus en plus complexes actuellement et les voyageurs qui ne disposent pas des informations nécessaires sont souvent prises au dépourvu. Pour éviter cela et pour une bonne préparation de votre voyage d’affaire aux États-Unis, voici donc quelques renseignements utiles.

Demander une autorisation de voyage aux USA

Avant de partir pour un voyage d’affaire ou pour un séminaire d’entreprises aux États-Unis,il est indispensable d’avoir l’Electronic System for Travel Authorization ou l’autorisation ESTA. Il s’agit notamment d’un formulaire obligatoirement à remplir et à valider en ligne, au moins 72 heures avant votre départ. Vous devez donc disposer de cette autorisation, avant de pouvoir embarquer. A noter que l’ESTA de voyage aux Etat unis a une validité de deux ans ou peut durer jusqu’à l’expiration de votre passeport.

Par ailleurs, il est également à préciser que ce document est principalement obligatoire pour les voyages effectués par voie maritime et aérienne aux USA. Les formalités d’obtention sont d’ailleurs plutôt faciles à effectuer. Mais il vous faudra juste prévoir une petite taxe, dont le règlement s’effectue par carte bancaire, pour votre demande d’ESTA.

Respecter les formalités

Lors de votre voyage aux Etat-unis pour des raisons professionnelles, vous devez également vous conformer à certaines formalités du pays en matière de documents nécessaires pour votre séjour. Vous devez effectivement envoyer une demande d’e-visa USA, en remplissant un formulaire en ligne. À noter que vous pouvez effectuer cela, soit depuis le site du gouvernement, soit depuis une plateforme spécialisée à cet effet.

Pour bien vous préparer, il vous est conseillé d’envoyer la demande au moins deux ou trois mois avant votre départ. Certains pays participant au programme de dispense de visa peuvent échapper à cette règle, dans le cas où il s’agit d’un séjour de 90 jours maximum. Une fois que votre document est prêt, vous pourrez embarquer sereinement et commencer à profiter de votre voyage. Vous serez encore soumis à des contrôles assez stricts à votre arrivée sur le territoire américain, mais ne vous inquiétez pas de cela, car vous disposerez déjà de l’autorisation de voyage.

Choisir votre hôtel

Organiser un voyage aux Etat unis pour affaires est loin d’être une mince affaire, car il vous faut tout établir au préalable, afin d’éviter les mauvaises surprises. Dans le cadre d’un évènement spécial, vous pouvez réserver un hôtel proposant des formules parfaitement adaptées à votre type de séjour. Vous pouvez par exemple opter pour un séjour qui inclut le petit déjeuner, le dîner et le logement à moindre coût. Avec cela, vous pourrez même trouver des offres qui vous proposent le cadre ainsi que l’ensemble des services, afin d’accueillir chaleureusement les participants de votre séminaire.

Si votre séjour est plutôt court, vous pouvez opter pour la location de bureaux pour que vos partenaires et collaborateurs se sentent à l’aise dans leur travail. En ce qui concerne le repas, il est préférable de choisir un établissement incluant ce genre de prestation. Ainsi, vos tâches seront plus allégées et vous pourrez vous focaliser pleinement sur votre mission. Vous pourrez même avoir le temps de découvrir les différentes attractions du pays, tout en vous assurant un travail bien fait, au cours d’un séjour tout à fait agréable !

Classe de découverte : comment bien préparer le séjour de vos élèves ?

Vous êtes enseignant et souhaitez partir en classe de découverte avec vos élèves ? Pourtant, vous vous sentez perdu, entre le choix du thème de séjour ainsi que toutes les autres préparations que vous devez effectuer. En effet, il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre, notamment lorsque vous souhaitez bien réaliser les choses. Découvrez donc, dans cet article, un petit guide pour vous aider et vous conseiller, afin de mener à bien votre projet.

Les avantages de partir en classe de découverte

Une classe découverte permet notamment aux élèves de quitter leur foyer, pendant un certain temps, afin de leur donner la possibilité de développer une confiance en leurs propres capacités. Il s’agit en fait d’une solution parfaite pour que les enfants découvrent la joie et l’avantage d’être à la fois autonome et libre. Au retour, les parents observeront de stupeur la façon dont leurs petits se comportent. Ce qui reflètera déjà la personnalité ainsi que les atouts substantiels de chaque élève, lorsqu’il sera adulte.
Par ailleurs, la plupart des parents pensent qu’une classe de découverte permet aux enfants de faire des découvertes enrichissantes et de vivre des expériences hors du commun. Une classe de neige par exemple, permet aux participants de s’initier au ski, notamment s’il s’agit d’une première fois. Un apprentissage qu’ils ne risquent pas d’oublier, durant toute leur vie.
Une classe de découverte est aussi une occasion d’accumuler le savoir et de découvrir la faune, la flore, les paysages ainsi que les nouveaux plats de la destination. Tout cela, dans un climat différent de l’habituel.

L’importance de votre projet pédagogique

Une classe découverte doit répondre à un certain objectif éducatif, à la fois clair et adapté au programme scolaire. C’est pourquoi il est important de définir la thématique que vous allez adopter pour mener à bien votre séjour. Vous avez en fait l’embarras du choix comme une classe de neige, une classe verte ou encore une classe de mer. Les thématiques pourront notamment s’agir de la nature et de l’écologie, des sciences et expériences, des activités sportives, de la découverte de la montagne ou du milieu marin, etc.
Par ailleurs, en choisissant un thème approprié, vous donnez l’occasion aux élèves de découvrir un nouvel environnement, de s’initier à diverses activités ludiques et d’enrichir leurs connaissances. Sans oublier de profiter pleinement des moments agréables de convivialité en groupe.
Vous trouverez d’ailleurs en ligne, des exemples de séjours pour vous inspirer et pour choisir les animateurs professionnels adéquats. A noter qu’il est mieux de commencer à réfléchir aux préparations que vous devez réaliser, au moins 6, voire 8 mois à l’avance.

Autres points à considérer

Ici, quelques points essentiels complémentaires que vous devez également considérer lors de la préparation de votre classe découverte :

  • Le moment idéal pour partir
  • Si vous partez tôt, la classe n’aura pas du mal à se créer des liens pour assurer la suite des cours intra-muros. Cependant, les préparations risquent de bousculer aussi bien les enseignants que les parents. En fin d’année, les enfants seront plus motivés, mais cela ne laisse pas suffisamment de temps pour la suite à l’école. Le choix vous incombe donc, en fonction de vos attentes.

  • La préparation des élèves
  • L’organisation d’une classe de découverte est généralement une source d’enthousiasme chez la plupart des élèves. Faites-les donc participer, notamment au choix du thème par exemple. Vous pouvez également les initier à un premier apprentissage d’un travail en autonomie, afin de les préparer psychologiquement. Ainsi, ils seront plus efficaces, une fois sur place.

    Le Canada : une destination d’exception pour des vacances de rêve

    Le Canada accueille chaque année des milliers de touristes. C’est une destination de choix, notamment pour les amoureux de grands espaces, de la nature et des animaux. Cet article expose les informations pratiques nécessaires pour réussir ses vacances dans ce coin de paradis.

    Comment bien préparer son voyage ?

    Pour bien organiser son voyage, il est primordial de choisir le meilleur moment pour séjourner au Canada. Tout dépend de ce que le voyageur souhaite faire ou voir dans le pays. Durant les mois de mai et de juin, on peut profiter pleinement des différents attraits touristiques de ce dernier. Pendant la haute saison, les vacanciers viennent de partout, et les hôtels et les sites touristiques ne manquent pas de proposer diverses activités. Ceux qui désirent admirer l’apparition des premières couleurs de l’automne doivent partir de mi-septembre à mi-octobre. Pour apprécier les festivités et les autres illuminations, décembre et février sont idéaux. Dans tous les cas, il est recommandé de découvrir les informations utiles sur le guide CanadaTrip afin de voyager sans tracas.
    Après avoir trouvé le moment parfait pour partir, il est temps de penser aux diverses formalités. Les français tout comme les Suisses et les Belges n’ont pas besoin de visa pour pouvoir entrer sur le territoire canadien. Cependant, il est requis de détenir un passeport valide. Ils sont également tenus de faire une demande d’autorisation en ligne. C’est le cas de l’AVE « autorisation de voyage électronique ». Ce document est individuel et coûte 7 dollars canadiens. À noter que le processus peut durer quelques semaines. Il est donc conseillé de faire la demande tôt. Sur le plan sanitaire, il n’existe aucun impératif concernant les vaccins.

    Que faire et que voir au Canada ?

    Étant le deuxième plus grand pays du monde, le Canada a le mérite d’être très vaste. Il est alors possible d’y réaliser plusieurs road-trips. Ce qui en fait de ce petit coin une destination de rêve pour de nombreux touristes venus du monde entier. Pour commencer, il est intéressant de visiter la région francophone, le Québec. Les voyageurs n’y manqueront pas de se balader à Gaspésie. C’est l’occasion idéale pour aller observer les caribous, les baleines et d’autres animaux dans l’un de ses parcs nationaux. Les vacanciers pourront continuer leur visite en se rendant à Montréal. Cette ville propose plusieurs activités culturelles et historiques.
    Pour apprendre davantage sur l’histoire du pays, la capitale Ottawa mérite le détour. Mais la plus grande ville du Canada jouit également de caractéristiques bien captivantes pour séduire les touristes avec sa vie nocturne particulièrement active et ses innombrables restaurants. Ce serait bien dommage aussi de manquer les fameuses chutes du Niagara qui se trouvent à seulement quelques kilomètres de Toronto. Il existe en outre de nombreuses magnifiques plages pour profiter des beaux jours et se détendre confortablement. Pour une expérience tout à fait différente, il est conseillé de partir à la découverte de la Colombie-Britannique, à l’extrême ouest du Canada. Paysages à couper le souffle, climats tempérés, nature impressionnante, montagne et océan, la région a absolument tout pour plaire.

    4 magnifiques lieux à découvrir sans plus attendre en Scandinavie

    La Scandinavie figure parmi les destinations les plus populaires du monde. Cette région d’Europe du Nord est une sorte de musée vivant et elle attise la curiosité, répond aux envies et aux passions de chacun. Dans cet article, vous découvrirez le canal du Telemark, le Preikestolen, l’Icehotel et le Legoland Billund. Ces lieux conviendront particulièrement aux voyageurs en quête d’expériences uniques. Allez-y pour vos prochaines vacances !

    Le canal du Telemark


    Se trouvant dans le comté de Telemark, au sud de la Norvège, le canal du Telemark est une voie navigable longue de 105 kilomètres qui relie les villes de Skien et Dalen. Il est ponctué de huit écluses au total que vous franchirez si vous comptez faire une croisière en petit ferry. Au fil de l’eau, vous pourrez admirer des paysages à couper le souffle composés de lacs, de montagnes, de vallées, de forêts, de chemins de halage, de petites villes charmantes, de ponts, etc. Sur le passage où il y a les écluses, vous pourrez descendre pour vous dégourdir les jambes et prendre des photos de la nature environnante et du bateau. En plus, il est possible de se restaurer à bord du bateau.

    L’imposante falaise Preikestolen


    Lors de votre voyage en Scandinavie, il est également recommandé de découvrir le Preikestolen. C’est une des meilleures attractions de la Norvège. Il s’agit d’une falaise à pic qui culmine à 604 mètres au bord du vide au-dessus des eaux du Lysefjord. Cette masse rocheuse attire chaque année des milliers de randonneurs pour l’incroyable point de vue qu’elle offre. Si vous aussi vous souhaitez vivre l’expérience, vous devrez cependant avoir une certaine pratique de la randonnée en montagne qui renferme quelques sentiers difficiles. Le départ de la randonnée se situe au niveau du refuge Preikestolen Fjellstue.

    LEGOLAND Billund


    LEGOLAND Billund est un parc d’attractions exceptionnel pour s’amuser en famille pendant une journée. Situé à Billund, au Danemark, il est bien plus fourni en attractions et aussi bien thématisé. En ce lieu, il ne faut pas manquer le grand huit Polar X-Plorer, le Robocoaster Ice Pilots School, l’excursion en bateau Pirate Boats, l’attraction aquatique Pirate Splash Battle, ou encore la rivière rapide en bouées Viking River Splash. Il y a même des personnages automates grandeur nature réalisés en Lego. La zone Miniland est la cerise sur le gâteau. N’hésitez pas à admirer la vie à l’échelle miniature réalisée avec des briques de Lego.

    L’hôtel de glace de Jukkasjärvi


    À Jukkasjärvi, dans la commune de Kiruna, dans le comté de Norrbotten, au nord de la Suède, vous trouverez le légendaire ICEHOTEL. C’est un immense complexe hôtelier fait uniquement de glace. Bien évidemment, les températures avoisinent les -5 °C dans l’hôtel. À chaque début de saison glaciale, l’établissement fait appel à des sculpteurs spécialisés dans la décoration sur glace afin de reconstruire l’ensemble de l’hôtel.
    Chaque année, l’hôtel est différent. En y séjournant, vous pourrez profiter des sculptures, de la chapelle, du bar, du restaurant, des suites à thème, des lits recouverts de peau de rennes, des mobiliers en glace… Les activités proposées sont le sauna, le jacuzzi au feu de bois, le bain de glace, le traîneau à chiens ou à rennes et la motoneige. Sinon, il est possible de juste visiter l’endroit.

    Les 10 plus beaux endroits de la Patagonie

    Région considérée autrefois comme le bout du monde, Patagonie évoque une contrée lointaine. Située à l’extrême-sud de l’Amérique Latine, sur une étendue de près de un million de km2, la Patagonie est peu fréquentée par les touristes, or ce pays ne manque pas d’atout pour autant. Son paysage éblouissant composé de montagnes, de lac turquoise et de glacier impressionne par sa beauté authentique.

    Ushuaïa ou le bout du monde

    Ville la plus australe dans le monde, Ushuaïa est incontournable lors d’un voyage en Patagonie. Un tel périple donne l’occasion de découvrir de nombreux paysages exceptionnels, notamment lors des randonnées dans la nature préservée du parc de la Terre de feu ou lors de la navigation sur le canal Beagle.

    Le glacier du Perito Moreno

    Merveille naturelle d’Amérique du Sud, le Perito Moreno se situe dans la région d’El Calafate. Contrairement aux autres glaciers, il ne connaît pas le réchauffement climatique. En effet, le Perito Moreno est le seul glacier qui continue à avancer.

    Le mont Fitz Roy, la capitale du trek

    Situé à El Chaltén, le mont Fitz Roy est un lieu très apprécié des randonneurs. Cette montagne qui s’élève à 3405 m d’altitude est officiellement considérée comme le plus haut sommet du Parc national Los Glaciares. Les passionnés de Trek peuvent y effectuer différents parcours afin de découvrir les magnifiques paysages montagneux de la région.

    Bariloche, la région des lacs

    Niché au pied de la Cordillères des Andes, Bariloche est le chef-lieu de la région des sept lacs. Son architecture en bois et en pierre rappelle celle des villages suisse, raison pour laquelle Bariloche est surnommé la Suisse Argentine. Sa région de montagnes, de lacs et de forêts garantit une excellente promenade en pleine nature. La navigation en kayak, sur le lac Nahuel Napi, offre une sensation inouïe.

    Le parc naturel Torres del Paine

    Le parc naturel Torres del Paine se situe en Patagonie Chilienne. Particulièrement apprécié des amateurs de randonnées, ce lieu se démarque par sa nature sauvage composée de lacs, de montagnes, de rivières et de glaciers.

    Observer la faune marine de la péninsule Valdès

    La presqu’île de Valdès est un lieu incontournable pour les amateurs d’observation des baleines. Sa faune marine d’une richesse exceptionnelle attire non seulement des baleines, mais également des troupeaux de phoques ainsi que des colonies de manchots.

    L’île de Chiloé, une évasion en pleine nature

    L’île de Chiloé est nichée dans la Patagonie des lacs. De par sa situation géographique, ce lieu a été épargné de la colonisation massive. Le voyageur peut ainsi profiter de ses vastes étendues vierges et admirer la nature dans toute sa splendeur.

    La cathédrale de marbre et ses reflets turquoise

    La Cathédrale de marbre se situe en Patagonie Chilienne. Extraordinaire formation minérale composée en majorité par du marbre, et sculptée par l’eau pendant des milliers d’années, elle possède des parois de grottes. Ces dernières prennent une teinte bleue turquoise en reflétant les eaux du lac.

    Le Cap Horn, un lieu mythique

    Découvert en 1616, ce lieu redouté par les navigateurs, le Cap Horn est un roc de 425 m de hauteur, situé à l’extrême-sud de la terre de feu. Ce lieu mythique marque l’extrémité sud du continent américain. Le Cap Horn fait partie de ces lieux à voir absolument lors d’un voyage Patagonie.

    Traverser la Patagonie sur la Carretera Australe

    La route nationale 7, ou route Australe, traverse la région des lacs au nord et la région d’Aysen au sud de la Patagonie. Longue de 1204 km, elle offre un sentiment de liberté exceptionnelle au voyageur et lui permet de profiter des différents paysages de la Patagonie.

    Visiter Rome sans les touristes : sortez des sentiers battus !

    Ville d’art par excellence, Rome la belle cité antique offre bien des surprises. Architecture à couper le souffle, fresques remarquables, ou encore ruines évoquant une puissance passée, partez à la découverte de ses trésors mais sans ses touristes. Car si la capitale de l’Italie demeure très fréquentée, il est toutefois possible de sortir des sentiers battus.

    L’astuce n°1 pour éviter les touristes

    Afin d’éviter la foule, vous pouvez opter pour un pass visite Rome.
    
Ces pass présentent avant tout l’avantage d’être des billets coupe-file , il est judicieux de bien savoir à l’avance quels sont les monuments que vous souhaitez visiter. Ils vous feront gagner du temps (précieux pour un court séjour), en ne payant qu’une seule fois le pass, ensuite vous serez tranquille. Il est même possible d’inclure vos titres de transports en commun dans certains pass. Seulement dilemme, comment choisir celui qui vous conviendra le mieux parmi la multitude existante ? 

Afin d’établir un comparatif des pass de rome, il convient de connaître votre budget et la durée de votre séjour, puisqu’ils détermineront la meilleure option. Le Roma pass est intéressant pour les durées courtes et les petits budgets, et il existe en version 48h ou 72h. Attention, si vous avez prévu la visite du Vatican, sachez qu’elle n’est pas incluse dans ces pass mais offre des trajets illimités en transport en commun, et des entrées pour le château Saint-Ange, le musée du Capitole et le Colisée.

    L’Omnia card regroupe tous les avantages du Roma pass mais avec un précieux sésame en plus : le billet coupe-file pour le Vatican. Bien entendu, son tarif est plus élevé, mais justifié par l’accès au Vatican, l’un des endroits les plus populaires de la cité. Il est vivement conseillé de prendre des pass, surtout si vous ne passez que trois ou quatre jours à Rome.

    S’aventurer plus loin

    Il est toujours ennuyeux de se retrouver au milieu des touristes, et ils sont nombreux dans la ville éternelle ! Bien entendu, tout le monde veut voir ses merveilles, mais si vous vous aventuriez un peu plus loin ? Si vous aimez marcher, ou faire du vélo, n’hésitez pas à arpenter la via Appia Antica. La plus grande voie romaine est bordée de champs mais aussi de vestiges. Le cours du temps s’arrête et vous entraîne dans l’Histoire.
    
Le long de cette voie, vous croiserez notamment des catacombes, la Basilique Saint-Sébastien-hors-les-Murs et ses fresques. 

    Rome n’est pas seulement une merveille antique, pourquoi ne pas creuser une autre facette, plus contemporaine, en découvrant par exemple la ville de Mussolini entre le quartier de l’Exposition Universelle de Rome et ceux plus populaires.

    Choisir ses temps de visite

    Afin de visiter la belle capitale plus tranquillement, il est préférable d’éviter de partir pendant la haute saison (de novembre à avril). Partir pendant un week-end prolongé est tentant, mais faites attention qu’il n’ait pas de lien avec les fêtes religieuses, n’oubliez pas que vous êtes dans la ville du Vatican !

    Si vous avez le choix, n’hésitez pas à visiter en semaine, vous profiterez davantage. Prévoyez aussi de décaler votre pause déjeuner, afin d’accéder aux monuments aux heures un peu plus creuses. Optez pour les bons créneaux horaires vous fera gagner beaucoup de temps, par exemple il y a souvent moins de monde en fin de journée alors que l’affluence du matin est très importante et cela dans tous les lieux prisés.

    Rome recèle bien des trésors, mais pour bien profiter de son séjour, il faut être un voyageur malin, des astuces simples et des endroits moins fréquentés permettent ainsi de s’éloigner du flux touristique.

    Visiter Tikal : les temples Maya du Guatemala

    Au cœur de la jungle tropicale dense du nord du Guatemala, chargée d’histoire et entourée de faune, se trouve le plus grand et le plus puissant complexe de l’histoire maya : la ville perdue de Tikal.

    Pourquoi visiter Tikal ?

    Cette attraction impressionnante qui met en valeur la puissance de l’ancienne civilisation maya qui régnait autrefois sur cette partie du monde, le site classé au parc national de Tikal, au Guatemala, figure sur de nombreuses listes de voyageurs et constitue l’une des plus belles choses à voir d’Amérique centrale.

    Petite histoire du parc national de Tikal, site de l’UNESCO

    L’ancienne ville maya de Tikal a une longue histoire remontant au 4ème siècle avant JC, ayant été à l’origine une petite ville conquise et montée au fil du temps pour devenir l’un des plus puissants et des plus redoutés de tous les anciens royaumes mayas.

    Basé sur des archives archéologiques, son règne a duré plus de 700 ans de 200 à 900 après JC (beaucoup plus longtemps que n’importe lequel de nos super-États modernes aujourd’hui!) Et, pendant cette période, Tikal a dominé les sphères politique, économique et militariste des civilisations mayas à relation avec l’état de Teotihuacan près de la ville moderne de Mexico. Au 9ème siècle cependant, le zénith des civilisations mayas était passé et une crise de l’effondrement des Mayas classiques balayait toute la région.

    L’effondrement de Tikal a été relativement rapide et, au cours d’une centaine d’années environ, la ville a été abandonnée et remise en état par la forêt pendant des milliers d’années. Cette disparition est directement liée à celle de la civilisation maya en général.

    Les raisons de cet abandon sont encore discutées mais devraient inclure des pratiques agricoles intensives, une croissance démographique insoutenable, un échec agraire et un changement climatique cataclysmique. En effet, certaines preuves suggèrent que Tikal a été entièrement abandonné en raison de la sécheresse persistante !

    Le mystère de Tikal

    Après la chute de Tikal, elle a été perdue dans la jungle pendant un millier d’années. Cependant, comme c’est souvent le cas pour d’énormes ruines antiques (y compris le Machu Picchu), la population locale n’a jamais oublié le site et le savoir a été transmis de génération en génération.

    Ainsi, Modesto Méndez et Ambrosio Tut, le commissaire et le gouverneur de l’état du Petén dans lequel se trouve Tikal, l’ont visitée en 1848 après avoir entendu des rumeurs. Ils ont été guidés par les habitants de la région lors d’une randonnée de plusieurs jours à travers la jungle dense.

    L’excavation et la compréhension du site mégalithique n’ont toutefois vraiment débuté qu’en 1951, lorsqu’une petite piste d’atterrissage a été construite à proximité, rendant l’accès beaucoup plus facile qu’un voyage de 4 jours à dos de mulet et à cheval. Les premières grandes expéditions ont été menées à bien par l’Université de Pennsylvanie, qui a vite compris que le site qu’elle découvrait revêtait une grande importance et était bien plus vaste que tous les sites observés auparavant dans le monde maya. Peu de temps après, il a attiré l’attention de George Lucas, célèbre pour avoir utilisé Tikal comme lieu de tournage du premier film de Star Wars en 1977.

    En 1979, l’UNESCO a attribué à Tikal un double statut, à la fois naturel et culturel, l’un des premiers sites à recevoir cet honneur. Tikal est aujourd’hui l’une des attractions touristiques les plus populaires du Guatemala, ainsi que l’un des plus impressionnants. Les travaux en cours dans les domaines de la fouille, de la restauration et de la recherche se poursuivent encore et il est excitant d’imaginer quelles découvertes pourraient être mises au jour à l’avenir.

    Se rendre au parc national de Tikal et en revenir

    Les transports publics guatémaltèques sont chaotiques, chauds et ne respectent pas les horaires. Que vous choisissiez de rester à Flores ou à l’intérieur du parc national de Tikal, toutes les meilleures options de transport passeront généralement par Flores ou par la ville voisine de Santa Elena.

    En outre, la plupart d’entre eux fonctionnent en sens inverse avec des horaires légèrement différents pour le départ.

    L’aéroport international de Mundo Maya est situé à Flores et propose des liaisons aériennes directes entre Belize City et Guatemala City. Pas l’option la moins chère mais de loin la plus facile et la plus rapide.

    Si vous avez un horaire serré ou que vous ne voulez pas perdre des heures de vos vacances dans un bus, c’est la meilleure option. Des taxis peuvent facilement être organisés vers Flores pour 20Q ou vous pouvez organiser une navette / prendre un bus local à l’extérieur de l’aéroport pendant la journée en direction du parc national de Tikal.

    De Guatemala City ou d’Antigua au parc national de Flores / Tikal

    Plusieurs autocars pour Tikal en provenance de Guatemala City partent tous les jours (autobus du Nord, Linea Dorada, Fuente del Norte) et prennent environ 10 heures avec différents niveaux de confort.. Assurez-vous de réserver votre billet directement là où vous le pouvez, sinon vous risquez d’être surchargé et d’obtenir de mauvaises places. Les bus ont tendance à partir vers 10h ou 22h pour un service de jour ou de nuit.

    Il n’existe aucune navette directe et, d’Antigua à Tikal, une liaison en navette à destination de la ville de Guatemala sera vendue avec un billet de bus supplémentaire.

    De Semuc Champay / Lankin au parc national de Flores / Tikal

    Des services publics et des navettes sont proposés, mais la navette est recommandée car elle nécessite 8 heures pour environ 125 Q et est un service porte à porte. Semuc Champay est également un point fort du Guatemala selon la plupart des visiteurs.

    De Chetumal (Mexique) à Belize City, en passant par Caye Caulker et San Pedro, jusqu’au parc national de Flores / Tikal

    La meilleure option est la navette touristique en raison d’un passage frontalier compliqué et de transports publics limités. Le San Juan Express propose une navette reliant Chetumal à Flores via Belize City. En venant de l’île, vous pourrez utiliser de nombreux ferries fréquents et bénéficier de la possibilité de choisir la Linea Dorada, qui est beaucoup plus réputée.

    Le trajet aller-retour à Belize City coûte environ 20 USD et vous pouvez souvent négocier le billet de retour ou le billet aller-retour pour Caye Caulker ou ailleurs, mais il pourrait être moins cher et plus facile de réserver directement au terminal des ferries.

    Pour vous rendre de Flores / Tikal à San Ignacio, vous aurez toutefois besoin d’un chauffeur privé, qui vous permettra de prendre le bus public ou de revenir à Belize City, car la navette ne s’arrête pas là.

    Conclusion

    Si vous allez au Guatemala, vous devez visiter Tikal, que ce soit pour l’histoire ou la nature, il s’agit d’un site incontournable !